" Je ne veux pas que le drame de l'Agent Orange reste enseveli dans les poussières du temps "

Tel est le titre de l'interview accordé par Mme Tran To Nga au magazine bi-mensuel KOÏ et publié dans son numéro de Mai, interview dont vous pouvez lire en cliquant ici 

Mme Tran To Nga, ex-journaliste franco-vietnamienne et ancienne combattante atteinte de multiples maladies dues à l'agent orange, avait mené depuis 4 ans un combat judiciaire sans relâche, son dernier combat pour reprendre son expression, contre les entreprises agrochimiques dont Monsanto ( racheté depuis un an par Bayer ) ainsi qu'une vingtaine d'autres qui avaient fabriqué l'Agent Orange, agent chimique hautement toxique utilisée par l'Armée Amércaine pendant la guerre du Vietnam.

Lu dans le quotidien " Le Monde " : Le Vietnam interdit le glyphosate, au grand dam des Etats-Unis :

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/11/le-vietnam-interdit-le-glyphosate-au-grand-dam-des-etats-unis_5448992_3244.html

Romain Perez Economiste, coordinateur du club de réflexions Le Jour d’après

Le pays s’est déjà engagé dans une bataille judiciaire contre le géant de l’agrochimie pour qu’il indemnise les victimes de l’« agent orange ».

Le Monde avec AFP Publié le 11 avril 2019 à 20h23 - Mis à jour le 12 avril 2019 à 16h13

Le Vietnam part en guerre contre la firme américaine Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie allemand Bayer. Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays.

Lire la suite : Le Vietnam interdit le glyphosate, au grand dam des Etats-Unis

Lu dans le quotidien en ligne Libération :



https://www.liberation.fr/planete/2018/10/24/vietnam-l-agent-orange-scrute-in-situ_1687643

Vietnam : l’agent orange scruté in situ

Quarante-trois ans après la fin de la plus importante guerre chimique du XXe siècle, une mission de terrain inédite s’apprête à enquêter sur l’impact sanitaire de l’herbicide, qui a contaminé entre 2 et 5 millions de personnes. Mais aussi sur les pesticides encore utilisés.

Le projet n’a pas d’équivalent : une équipe scientifique pluridisciplinaire va enquêter en Asie du Sud-Est sur les conséquences de l’épandage de l’agent orange, défoliant employé par les Etats-Unis durant la guerre du Vietnam, et sur les effets aujourd’hui des pesticides utilisés par l’agriculture dans la région. Le dossier de cette mission d’expertise sera déposé ce jeudi pour validation à la Maison des sciences de l’homme de Montpellier, où sont basés la grande majorité des scientifiques, praticiens et professeurs investis dans cette recherche clinique. Après le verdict historique rendu en août dans l’affaire du jardinier américain Dewayne Johnson contre le géant de l’agrochimie Monsanto (jadis producteur de l’agent orange et aujourd’hui du glyphosate), les résultats de l’enquête sont très attendus......

nous vous invitons à lire la suite sur le site du journal

Lu dans le quotidien en ligne " Libération "

https://www.liberation.fr/planete/2018/10/24/tran-to-nga-une-vie-empoisonnee_1687642

Tran To Nga, une vie empoisonnée

Exposée à l’agent orange au Vietnam, l’ancienne journaliste attaque depuis la France les sociétés américaines accusées d’avoir fourni l’herbicide aux GI....

C’est un anniversaire que Tran To Nga ne célébrera pas. Il y a cinquante-deux ans, alors reporter, cette jeune vietnamienne aperçoit dans le ciel bleu de Cu Chi (nord de Saigon) un «nuage blanc», une longue traînée dans le sillage d’un C-123 de l’armée américaine. Puis, quelques instants plus tard, comme elle l’a écrit dans son autobiographie (1), «une pluie gluante dégouline sur mes épaules et se plaque sur ma peau. Une quinte de toux me prend. […] Je vais me laver. Et puis j’oublie aussitôt»

nous vous invitons à lire la suite sur le site du journal

Lu dans la presse : Le groupe japonais Shimizu procédera entre janvier et avril 2019 aux travaux de désinfection de la dioxine de l’aéroport de Biên Hoà, dans la province de Dông Nai au Sud.

http://vovworld.vn/fr-CH/actualites/publication-du-plan-de-traitement-experimental-de-la-dioxine-a-bien-hoa-676523.vov

Sous-catégories

Cette section est dédiée à la publication des informations relatives au procès intenté par Mme Tran To Nga contre les compagnies chimiques américaines , responsables de la fabrication et de la fourniture des millions de litres d'agent orange , lesquels ont été déversés par l'armée américaine dans le Sud du Vietnam durant la période allant de 1961 à 1971 .